24 mars 2017

SSAM à l'IRFMA de Rivesaltes: portraits d'apprentis et maître d'apprentissage

Une série de portraits réalisée dans le cadre de la SSAM à l'IRFMA de Rivesaltes

Bruno Alcaide, Artisan mécanicien automobile, Garage Bruno Alcaide, Le Soler.

 

 

 

 

« Je suis un fervent défenseur de l’apprentissage. »

 

 

 

« Une opération ne peut être faite à la perfection qu’après l’avoir recommencée 10 fois, 100 fois… La pratique en apprentissage, c’est de l’expérience professionnelle. En apprentissage, on apprend « du sûr », on a un diplôme, de l’expérience et après on trouve du travail ! J’ai été formé dans un garage familial, proche du client. On m’a donné ma chance et je prends plaisir à transmettre à mon tour. C’est essentiel pour moi de réaliser un travail de qualité tout en formant des jeunes. Je vois mon garage comme un garage foyer et mon meilleur exemple, c’est Émilio. Il a un beau parcours. Entré en apprentissage au garage un an après mon installation, d’abord en 2e année de CAP puis en Mention complémentaire. Cette année, j’ai signé un Contrat de Professionnalisation avec Emilio. Il est aujourd’hui en 1ère année de CQP*.  »

CQP* : Certificat de qualification professionnelle Technicien Confirmé Mécanique Automobile 

 

Émilio, 21 ans, 1ère année de CQP* à l’IRFMA de Rivesaltes, Garage Bruno Alcaïde, Le Soler

 

 « Je suis content de venir travailler »

« Je suis entré en pré-apprentissage à 15 ans en mécanique auto puis j’ai continué en CAP. Au départ c’était le hasard, il y avait une place dans un garage. Mais en CAP, j’ai eu une mauvaise expérience et nous avons rompu le contrat. Au CFA, il y avait une offre d’apprentissage chez Bruno, je me suis présenté, j’ai fait un stage d’une semaine et il m’a gardé. Il s’occupe de moi depuis que j’ai 17 ans. Nous sommes les médecins de l’auto : symptômes, diagnostic, réparation… Le matin, je me réveille, je suis content de venir travailler. Je sers à quelque chose, j’apprends à m’adapter. J’aime le relationnel avec les gens, le fait de travailler, d’être autonome et d’avoir un salaire.»

CQP* : Certificat de qualification professionnelle Technicien Confirmé Mécanique Automobile 

 

Vivien, 18 ans, Seconde Bac Pro Mécanique à l’IRFMA de Rivesaltes, Apprenti au Garage Cruanas & Fils, Rivesaltes

 

« Je m’épanouis dans l’apprentissage »

 

« Mon maître d’apprentissage me fait confiance et m’encourage. Il montre l’exemple et nous donne envie de réaliser de gros travaux comme de plus petits. Après le CAP, il m’a gardé en Bac Pro, il est d’accord pour que je continue en CQP*. En apprentissage, on peut vraiment découvrir le métier, les stages c’est trop court, on ne peut pas s’impliquer autant. Travailler en entreprise, c’est motivant, on apprend mieux. Ça responsabilise, on doit arriver à l’heure et on a un salaire à la fin du mois ! C’est aussi être dans le monde du travail, tout en étant à l’école. Je continue à apprendre, cela me structure. Pour moi, c’est l’idéal. Je m’épanouis dans l’apprentissage.»
CQP* : Certificat de qualification professionnelle Technicien Confirmé Mécanique Automobile 

 

Laëtitia, 25 ans, 1ère année de CQP* à l’IRFMA de Rivesaltes, Garage Vincent Picard, Perpignan

 

« Démonter un turbo, ça ne s’apprend pas en théorie »

« J’avais 21 ans quand j’ai commencé, je savais pourquoi j’étais là, j’étais super motivée. Quand il a fallu démonter un moteur, j’ai terminé avant les garçons. Mon maître d’apprentissage me fait confiance, il me fait réaliser de gros travaux. Démonter un turbo, ça ne s’apprend pas en théorie. C’est forcément de la pratique. Dans ma famille, personne ne fait de mécanique, j’ai toujours adoré les voitures, petite je les connaissais toutes… Une de mes premières voitures, je l’ai complètement démontée pour vendre les pièces. En faire mon métier et être payée pour ça, c’est super ! »